EXPOSITION: « Le mythe CLEOPATRE » à la Pinacothèque de Paris (Du 10 avril au 7 septembre 2014)

Manteau d'Elisabeth Taylor dans le film Cléopâtre

Manteau royal de Cléopâtre, rôle tenu par Elisabeth Taylor dans le film de Joseph Mankiewicz, Cléopâtre (1963). Tissu lamé de soie et d’or. (Collection Costumi d’Arte- Peruzzi- Rome).

LA CONSTRUCTION D’UN MYTHE

La tentation est grande de vous dire de courir voir les somptueux costumes portés par Elisabeth Taylor et Richard Burton dans le film « Cléopâtre » de Joseph Mankiewicz, tourné en 1963 ou l’étonnante robe de Monica Bellucci dans « Astérix: Mission Cléopâtre » d’Alain Chabat. Ce serait ignorer le remarquable travail effectué par le Pr Giovanni Gentili dans la première partie de l’exposition consacrée à la naissance du mythe où sont présentées des pièces archéologiques importantes de l’époque Ptolémaïque en Egypte.
Cette exposition, qui rassemble plus de 350 pièces sur les 2 sites de la Pinacothèque, retrace 10 siècles d’histoire de l’art à travers toutes les formes que celui-ci peut revêtir.

Pinacothèque 1: La naissance du mythe:
Le parcours commence par un ensemble archéologique contemporain de Cléopâtre VII, la dernière reine d’Egypte issue d’une dynastie d’origine grecque après qu’Alexandre Le Grand eut investi la région. Beaucoup d’oeuvres ont été détruites par Auguste et les romains pour lesquels, même après sa mort, elle constituait un danger.
Dans un premier temps de l’exposition, on procède à une recherche de la figure de Cléopâtre: On a identifié deux rares portraits récemment attestés comme tel dont l’un, la tête dite de Turin en marbre grec blanc, probablement scuplté à Rome par un artiste alexandrin, en est le symbole et en marque l’entrée .

Portrait de Cléopâtre VII, milieu du Ier siècle avt J.C., marbre pentélique, Musée des Antiquités, Turin.

Portrait de Cléopâtre VII, milieu du Ier siècle avt J.C., marbre pentélique, Musée des Antiquités, Turin.

L’autre est un petit portrait en marbre, probablement à l’origine complété par une coiffure au dos en plâtre.

Portrait de Cléopâtre VII en marbre

Portrait de Cléopâtre VII en marbre,50-30 avt J.C., marbre (Collection Fondation Gandur pour l’Art)

Ce que l’on sait de Cléopâtre , c’est que c’était une femme érudite, ayant étudié dans l’une des plus prestigieuses universités d’Alexandrie, qu’elle parlait 9 langues, qu’elle n’avait pas une beauté classique comme l’entendaient les romains (Vénus) et qu’elle portait souvent simplement les cheveux en chignon, parfois ornés d’un diadème. En effet, Les images qui nous sont parvenues des égyptiens sont des codes imposés: Le maquillage des yeux au khôl noir (un maquillage mortuaire représenté dans les tombes) ainsi que le némès (coiffure) et l’uraeus (cobra érigé sur la coiffe) sont la représentation conventionnelle des attributs royaux imposés à l’art égyptien par les Pharaons, mais qui ne reflète pas la réalité.

Tête d'Arsinoé III Philopator. Fin du III e siècle, début du II e siècle avt J.C. Bronze. Musée civique du Palazzo Te. Mantoue.

Tête d’Arsinoé III Philopator. Fin du III e siècle, début du II e siècle avt J.C. Bronze. Musée civique du Palazzo Te. Mantoue

Puis, on explique par le contexte historique et la propagande romaine, la destruction de l’image de Cléopatre qui a laissé place, de part sa personnalité hors norme (sans doute une redoutable stratège) et sa vie romanesque à l’installation progressive d’un véritable mythe. Dans cette partie est montré comment s’est construit celui-ci, diabolisant ou déifiant la reine selon Rome ou Alexandrie. Pour les uns elle était l’ennemie, la rivale et l’étrangère, pour les autres elle était l’incarnation de la déesse Isis. Un panorama de la vie quotidienne d’alors est également présenté. De ce fait, on peut rapprocher cette partie de l’exposition de celle du Grand Palais: « Moi, Auguste: Empereur de Rome ».

La propagande d’Auguste:
Cléopâtre s’étant alliée dans un premier temps avec César et ayant eut un fils avec lui, elle constitue une menace pour Octave que César a désigné comme son héritier. A sa mort, Octave et Antoine bien que rivaux, sont contraints de s’associer et se partagent l’Orient et l’Occident. Mais un bras de fer opposera finalement Octave et Antoine dans leurs conquêtes et Cléopâtre choisiera l’alliance et l’amour avec Antoine dans l’espoir de vaincre Octave. Le destin en décidera autrement. Entre-temps, le Sénat romain a déclaré Cléopâtre « hostis » (ennemie).

 

Portrait d'Auguste, époque julio-caudienne, marbre de carrare (Musées du Vatican, Cité du Vatican.)

Portrait d’Auguste, époque julio-caudienne, marbre de carrare (Musées du Vatican, Cité du Vatican.)

 

Portrait d'Auguste couronné de laurier, 1e siècle après J.C., marbre blanc (Colletion Fondation Gandur pour l'art, Genève, Suisse).

Portrait d’Auguste couronné de laurier, 1e siècle après J.C., marbre blanc (Colletion Fondation Gandur pour l’art, Genève, Suisse).

Camée, profil de l'Empereur Auguste.

Camée, profil de Marc Antoine.

La bataille navale d’Actium:
Le 2 septembre  31, la flotte romaine d’Octave (futur Auguste) commandée par Agrippa l’emporte sur celle d’Antoine et Cléopâtre. Ce sera la chute des deux amants et la fin tragique du règne de Cléopâtre. C’est ainsi qu’après avoir été grecque, l’Egypte devint romaine.

Camée "d'Actium", représentant l'Empereur Auguste sur un chariot tiré par des tritons. Après 27 avnt J.C., sardioine à 3 states à monture moderne en or, émaux et perle (début du XVII e s.) (Kunsthistorisches Muséum, dpt des Antiquités, Vienne).

Camée « d’Actium », représentant l’Empereur Auguste sur un chariot tiré par des tritons. Après 27 avnt J.C., sardioine à 3 states à monture moderne en or, émaux et perle (début du XVII e s.) (Kunsthistorisches Muséum, dpt des Antiquités, Vienne).

Frise avec 2 navires de guerre. II, Ier siècle avant J.C. Pierre volcanique de Campanie. (Musée National d'archéologie,  Naples).

Frise avec 2 navires de guerre. II, Ier siècle avant J.C. Pierre volcanique de Campanie. (Musée National d’archéologie, Naples).

Cléopâtre associée à la figure de la déesse Isis:

Représentation d'Isis en bronze

Représentation d’Isis en bronze. Epoque Ptolémaique. (Musée des Antiquités égyptiennes, Turin)

La vie quotidienne à Alexandrie:
Les usages religieux et funéraires:
La personnalité et l’origine de Cléopâtre expliquent le syncrétisme religieux et celui des rites funéraires de l’époque où l’on trouvait aussi bien un rite egyptien de momification ou celui comme à Hadrâ, d’incinération.

Masque funéraire époque Ptolémaique (305-30 avt J.C.) (Musée Egyptien, Florence).

Masque funéraire époque Ptolémaique (305-30 avt J.C.) (Musée Egyptien, Florence).

Vase dit d'Hadrâ, urne funéraire d'époque ptolémaique. Terre cuite et peinture noire. (Conservé à Florence).

Vase dit d’Hâdra, urne funéraire d’époque ptolémaique. Terre cuite jaune avec peinture noire. (Musée égyptien de  Florence).

Les arts:
L’art du verre:

Art du verre (1)

Plat en verre  millefiori et feuille d’or. III e- II e siècle avt J.C. (Musée National d’Archéologie, Naples)

 

Assiette en verre

Plat en verre

Les arts décoratifs:

Relief décoratif

Relief décoratif avec représentations de divinités. Bois, pâte de verre et dorures. Epoque Ptolémaique. (Musée égyptien de Turin).

Les bijoux:

bijoux

bijoux

La sculpture:

Scupture en bronze d'inffluence Hellenistique

Sculpture en bronze d’inffluence Hellenistique

Pinacothèque 2: L’ Essor du mythe
Cette partie quitte l’Antiquité pour nous promener au cours des siècles et au cours des modes au travers des différentes techniques artistiques dans un parcours où l’image de Cléopâtre fut fantasmée.
Une salle est d’abord consacrée à la peinture, puis viennent les arts décoratifs:

 

Eventail des années 20, "Cléopâtre dans son palais". Monture en matière synthétique teintée, panaches figurant les ailes d'Isis. (The Fan Museum, Londres).

Eventail des années 20, « Cléopâtre dans son palais ». Monture en matière synthétique teintée, panaches figurant les ailes d’Isis. (The Fan Museum, Londres).

éventails

Ensemble d’éventails.

 

Cléopatre, vers 1900. Cromatographie de Marcel-Lenoir (1872-1931). (Musée Marcel-Lenoir)

Cléopatre, vers 1900. Cromatographie de Marcel-Lenoir (1872-1931). (Musée Marcel-Lenoir)

Et enfin, de spectaculaires décors et costumes d’Opéra, de théatre et de cinéma:

Accessoires de la pièce de théatre:"La mort de Cléopâtre" d'Ahmad Sawqi, mise en scène d'Arnaldo Pomodoro dans les ruines de Gibellina, 1989. (Fondation Pomodoro, Milan).

Accessoires de la pièce de théatre: »La mort de Cléopâtre » d’Ahmad Sawqi, mise en scène d’Arnaldo Pomodoro dans les ruines de Gibellina, 1989. (Fondation Pomodoro, Milan).

Salle consacrée au cinéma

Salle consacrée au cinéma

Costume de R. Buton dans le rôle de Marc-Antoine dans le film Cléopâtre de Joseph Mankiewicz (1963). Cuir moulé et doré, orements en bronze moulé et doré, lin et velours de soie (Costumi d'Arte, Peruzzi, Rome).

Costume de R. Buton dans le rôle de Marc-Antoine dans le film Cléopâtre de Joseph Mankiewicz (1963). Cuir moulé et doré, orements en bronze moulé et doré, lin et velours de soie (Costumi d’Arte, Peruzzi, Rome).

Costume et étole de Cléopâtre (E. Taylor) 1963.

Costume et étole de Cléopâtre (E. Taylor) 1963.

Armure, tunique et manteau de Jules César, rôle tenu par R. Harrison dans le film Cléop^tre (2Une exposition dont l'angle abordé peut paraître périlleux mais qui a été menée d'une main de maître par les spécialistes du sujet et par Marc Restellini pour un résultat réussi, qui a su allier sérieux et glamour, et qui mettra fin au moins pour l'été nous l'espérons, à l'eternel querrelle des Anciens et les Modernes1963)

Armure, tunique et manteau de Jules César, rôle tenu par R. Harrison dans le film Cléopâtre (1963).

Costume et étole de Cléopâtre, film de 1963, rôle tenu par E. Taylor. Soie rouge, broderies réalisées à la main.

Costume et étole de Cléopâtre, film de 1963, rôle tenu par E. Taylor.
Soie rouge, broderies réalisées à la main.

Robe de Cléopâtre, rôle tenu par M. Bellucci dans le film d'Alain Chabat "Astérix: Mission Cléopâtre" en 2001. robe perlée à structure et coiffe. (Collection ciné costum- Didier Joveret-Romain Leray.

Robe de Cléopâtre, rôle tenu par M. Bellucci dans le film d’Alain Chabat « Astérix: Mission Cléopâtre » en 2001. robe perlée à structure et coiffe. (Collection ciné costum- Didier Joveret-Romain Leray.

Une exposition dont l’angle abordé peut paraître périlleux mais qui a été menée d’une main de maître par les spécialistes du sujet et par Marc Restellini pour un résultat réussi, qui a su allier sérieux et glamour, et qui mettra fin au moins pour l’été nous l’espérons, à l’éternelle querelle des Anciens et les Modernes!

A la Pinacothèque de Paris, jusqu’au 7 septembre 2014
8, rue Vignon
75009 Paris
01 42 68 02 01
et  28, Place de la Madeleine
75008 Paris
01 44 56 88 80
Gratuité les 1ers mercredi de chaque mois de 18 H 30 à 20 H 45.
Infos+: Ateliers pour enfants pendant la période estivale

 

A bientôt sur GRAFFITI, le blog du STUDIOLO Paris!

GRAFFITI est un blog indépendant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s