SALON INTERNATIONAL DE L’ESTAMPE ET DU DESSIN au Grand Palais (Paris) du 11 au 13 avril 2014.

slam_1

L’OCCASION DE FAIRE UN POINT SUR LE MARCHE DE L’ESTAMPE:

C’est le Salon français de référence pour l’Estampe et le Dessin, il réunit les plus grands marchands internationaux; Il a lieu une fois par an, au printemps. La première Foire de l’Estampe est née dans les espaces de la Conciergerie de Paris en 1989 sous l’appellation: FIEST (Foire Internationale de l’Estampe). D’autres noms (SAGA) et d’autres lieux lui ont été attribués jusqu’à son entrée au Grand Palais en 2007, associée alors au Salon du Livre ancien. Les deux autres grands Salons d’Estampes sont ceux de Londres (London Print Fair) et de New-York (New-York- Print Fair). Ils sont attendus par les collectionneurs et les intervenants du Marché de l’Art au même titre que les grandes ventes aux enchères internationales annuelles. On y trouve aussi bien des oeuvres contemporaines que des oeuvres anciennes, c’est le médium qui en est le trait d’union.

Qui organise ce Salon?
La Chambre Syndicale de l’Estampe, du Dessin et du Tableau (CSEDT)* regroupant les plus grands spécialistes engagés par le code de déontologie* de la profession ainsi qu’au respect de la Charte de l’Estampe Originale* en est l’organisateur et il faut en être membre pour y participer. Le SLAM organise en parallèle le Salon du Livre Ancien.
*Natalie LEVY, Présidente du STUDIOLO Paris et gestionnaire du blog GRAFFITI est Expert, Membre de la CSEDT.

Qu’est-ce qu’une estampe?
Une estampe est une oeuvre sur papier issue de l’impression d’une plaque gravée (en bois, en zinc ou en cuivre) ou d’une pierre dessinée, sur une feuille. Cette contraignante technique qui consititue un véritable moyen d’expression artistique, permet plusieurs tirages dont le nombre est déterminé à l’avance et limité par la destruction du support. De nombreux artistes (Picasso, Miro, Buffet etc..) du XX e siècle l’ ont d’ailleurs adoptée et promue car Paris détenait les plus fameux ateliers (Mourlot, Frélaut-Lacourière etc..).

Comment se situe l’estampe dans le Marché de l’Art?
L’estampe est une oeuvre d’art à part entière à condition qu’elle soit originale et authentique. Seuls des experts peuvent renseigner sur le sujet. Elle suit donc le même cours que toute autre oeuvre d’art avec l’avantage suplémentaire que l’on peut commencer à en acquérir à des prix très abordables (dès 50 euros). Ce qui ne l’empêche pas, bien au contraire, de prendre de la valeur (Une gravure de Picasso peut atteindre 1 million et demi d’euros).
Outre la possibilité de posséder des oeuvres d’artistes reconnus à plus petit prix, les estampes  bénéficient de la fiscalité avantageuse des oeuvres d’art et constituent une niche intéressante.

Que chiner sur ce Salon?
Cette année, la qualité est au rendez-vous. Vous trouverez des estampes de J.B. Sécheret (1er prix de gravure- Académie des Beaux-Arts) à la Bouquinerie de l’Institut, la galerie Mader présente un stand consacré à Philippe Molhitz et de grands classiques (Soulages, Hartung) sont montrés à la galerie Le Grillon ou chez Paul Prouté. Tout, ou presque, présente un intéret, ce qui est très rare sur un Salon.

Je vous invite donc ce week-end à flâner autour des cartons à dessins et des présentoirs des marchands de livres et d’estampes!

Salon International de l’Estampe, du Dessin et des Livres Anciens
Nef du Grand Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Vendredi 11 avril 2014 (11H-20H)
Samedi 12 avril 2014 (11H-20H)
Dimanche 13 avril 2014 (11H-18H)

[ *CODE DE DEONTOLOGIE: 

Désignation des œuvres

La désignation des œuvres ne doit pas prêter à confusion. Leur description doit être suffisamment précise pour permettre leur identification. Elle doit être aussi complète que possible, entre autre en ce qui concerne la technique.
Les restaurations qui peuvent, notamment avoir altéré les qualités d’une œuvre doivent être mentionnées.
Les membres de la Chambre Syndicale s’engagent à respecter la terminologie et les désignations ci-après définies en conformité avec les usages de la profession et dans le respect du décret 81-255 du 3 mars 1981.


« De » ou « Par »

Les termes « DE » ou « PAR » ainsi que la mention des nom et prénom de l’artiste, immédiatement suivie de la désignation d’une œuvre, impliquent qu’il s’agit d’une œuvre authentique, garantie de ce fait comme étant de la main de l’artiste, même si l’œuvre n’est pas signée. La mention « signée : … » est une garantie d’authenticité, si elle n’est accompagnée d’aucune réserve.


« Attribué à »

L’emploi du terme « Attribué à » indique que, malgré des présomptions sérieuses, l’œuvre n’est pas garantie comme étant réalisée par l’artiste désigné.
Cette mention implique cependant, que l’œuvre a été exécutée pendant la période de production de l’artiste.


« Ecole de »

L’emploi des termes « ECOLE DE » suivis du nom d’artiste entraîne la garantie, que l’auteur de l’œuvre a été l’élève du maître cité, a notoirement subi son influence ou bénéficié de sa technique. Ces termes ne peuvent s’appliquer qu’à une œuvre exécutée du vivant de l’artiste ou dans un délai inférieur à cinquante ans après sa mort. Lorsqu’il se réfère à un lieu précis, l’emploi du terme « ECOLE DE » garantit que l’œuvre a été exécutée pendant la durée d’existence du mouvement artistique désigné, dont l’époque doit être précisée et par un artiste ayant participé à ce mouvement.


« Epoque »

La dénomination d’une œuvre ou d’un objet, lorsqu’elle est uniquement et immédiatement suivie de la référence à une période historique, un siècle ou une époque, garantit l’acheteur que cette œuvre ou objet a été effectivement produit au cours de la période de référence. Lorsqu’une ou plusieurs parties de l’œuvre ou objet sont de fabrication postérieure, l’acquéreur doit en être informé.


Mentions diverses

Les expressions « DANS LE GOUT DE, STYLE DE, MANIERE DE, GENRE DE, D’APRES, FACON DE », ne confèrent aucune garantie particulière d’identité d’artiste, de date de l’œuvre, ou d’école et sont à proscrire.


Œuvre authentique

Par « AUTHENTIQUE » il faut entendre « l’œuvre qui est effectivement réalisée par l’artiste désigné comme l’auteur ».


Original

Est généralement considérée comme œuvre d’art originale une œuvre conçue et réalisée par l’artiste ou sous son contrôle et sous sa responsabilité constante.
Lorsqu’une œuvre d’art originale est inspirée d’une œuvre préexistante, cela doit être indiqué.
Pour certaines techniques, la loi et l’usage admettent la réalisation de plusieurs exemplaires. Le marchand doit obligatoirement mentionner le tirage.



Reproduction

Toute reproduction doit porter de manière visible et indélébile la mention « REPRODUCTION ». Cette mention doit être clairement portée sur la facture. 

*CHARTE DE L’ESTAMPE ORIGINALE:
L’estampe originale est une expression plastique volontairement choisie par l’artiste, au même titre que la peinture, le dessin, la photographie ou la sculpture.

L’auteur crée une matrice sur un support, qui peut être du métal, du bois, de la pierre ou autre. L’auteur peut utiliser un ou plusieurs supports différents ou techniques différentes, pour créer une estampe originale.

L’estampe originale est une œuvre d’art pouvant exister en plusieurs exemplaires, selon la volonté de l’artiste.

Les estampes, qui n’ont pas été réalisées par l’auteur de la signature ou sous sa supervision constante, doivent être signalées clairement comme « estampes d’interprétation ».

L’estampe originale contemporaine est généralement signée et numérotée, à la différence de l’estampe ancienne (et aussi parfois de l’estampe moderne). Toutefois, il existe dans les ouvrages de bibliophilie des estampes non signées, qui n’en sont pas moins originales.

L’authenticité de la signature, la sincérité du numérotage et la véracité de la documentation sont la responsabilité du commanditaire du tirage, de l’éditeur et de l’artiste lui-même ou du propriétaire de l’œuvre.

Il appartient donc au vendeur, quel qu’il soit, de vérifier l’authenticité, de garantir la documentation du travail qu’il commercialise.

Cette charte a été définie par le Comité du SAGA et la Chambre Syndicale de l’Estampe en 1996.]

A bientot sur GRAFFITI, le blog du STUDIOLO Paris!

Pour toute information sur les articles de GRAFFITI: contact@studiolo-paris.com

GRAFFITI est un blog indépendant!

Publicités

2 réflexions sur “SALON INTERNATIONAL DE L’ESTAMPE ET DU DESSIN au Grand Palais (Paris) du 11 au 13 avril 2014.

  1. Pingback: Salon de l’Estampe et du dessin au Grand Palais « dessinestampe

  2. Pingback: Salon International du livre rare, autographes, estampes, dessins- Grand Palais, Paris (24-26 avril 2015) | GRAFFITI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s