LECTURE: ADRIEN DEUME par LOUIS ARENE

Louis ARENE

Louis ARENE

Lecture d’extraits de « Belle du Seigneur » d’Albert Cohen au Théatre du Vieux-Colombier (Paris) par Louis ARENE dans le cadre des « Propositions de la Comédie-Française » (Mars-Juillet 2014).

Je m’apprêtais donc à assister à une lecture de « Belle du Seigneur » d’Albert Cohen dont l’adaptation a été confiée à Erik Desfosses et Pierre Willequet. Louis Arene y campe le personnage d’Adrien Deume, époux de la belle Ariane (amante de Solal des Solal);
Je m’attendais à voir un comédien assis, lisant avec le ton, un passage choisi de mon livre de chevet, que son auteur a mis 38 ans à écrire (commencé dans les années 30, publié en 1968) car il fallait bien toute une vie pour créer ce qui allait être qualifié de « Chef-d’Oeuvre absolu ».
Le point de vue pris (contre-pied du roman) n’est pas celui des deux amants mais celui du « camp adverse », du mari trompé, naïf, dont le sort dépend de son supérieur professionnel, le séduisant et manipulateur Solal et de l’intérêt que celui-ci porte à son épouse. Adrien Deume, ce personnage peu sympatique, raciste, homophobe et antisémite, mari cocu pitoyable est rendu presque attendrissant dans cette partie du texte (pour l’essentiel, les chapitres LXXIX et LXXX) par l’interprétation magistrale du comédien et la mise en scène moderne et subtile. Louis Arene a souhaité souligner l’aspect comique de ce roman-fleuve qui, on ne s’en doutait pas forcément, se prête parfaitement à une interprétation théatrale. Cependant n’aurait-on pas pu le deviner? Quel meilleur sujet que le mari, la femme et l’amant?
C’est une véritable pièce à un personnage que cette adaptation, qui se place volontairement en miroir du point de vue du mari trompé. Les dialogues (monologues en l’occurence) empreints d’un réalisme balzacien, voire rabelaisien parfois, ont été organisés bout à bout afin de former une trame dramatique mettant en scène l’unique  personnage d’Adrien Deume aux attitudes grottesques et au destin tragique. Ce spectacle n’a de « lecture » que le fait que le texte ne soit pas appris « par coeur » mais l’Art du jeu se résume-t-il à l’apprentissage du texte (certainement pas) surtout quand il est interprété avec tant de coeur! On n’imagine pas à quel point le jeu peut donner du relief et du sens à la moindre réplique. Si seulement, la totalité du roman avait pu être livrée ainsi..

Ce personnage burlesque sied comme un gant à ce comédien, Louis Arene, issu de l’improvisation et du jeu masqué. Entré à la Comédie-Française en 2012, il a de multiples cordes à son arc: Comédien et metteur en scène, il signe actuellement des éléments de costumes (les masques) pour la pièce « Lucrèce Borgia » de Victor Hugo mise en scène par Denis Podalydès (du 24 mai au 20 juillet, salle Richelieu).

Des étoiles plein les yeux, un spectacle d’une heure de qualité, une de ces incursions théatrales plus qu’accessibles dont il ne faut absolument pas se priver et à consommer sans modération!

Samedi 24 mai 2014 à 16H
Propositions de la Comédie-Française
8/6 euros
Théatre du Vieux-Colombier
21, rue du Vieux-Colombier
75006 Paris
http://www.comedie-francaise.com

A bientôt sur GRAFFITI!

Pour toute information:contact@studiolo-paris.com

GRAFFITI est un blog indépendant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s